Humanitaire/Syrie : grave pénurie de dons

Écouter /

John Ging, le directeur de la division de la coordination de l'aide humanitaire de l'ONU

« La réponse humanitaire à la crise syrienne est susceptible d’être paralysé en raison d’une grave pénurie de financement ». L'alerte est donnée par John Ging, Directeur des Opérations au Bureau des Affaires humanitaires des Nations Unies.

Deux appels de fonds le premier de 189 millions de dollars pour les déplacés de l'intérieur de la Syrie et le second de 193 millions pour les réfugiés syriens au Liban, en Iraq et en Turquie n'ont été financés qu'à 20%.

Selon John Ging, la réponse est également entravée par le refus d’accorder certains visas d’entrée en Syrie au personnel des Nations Unies, les lourdeurs bureaucratiques et l'insécurité croissante sur le terrain.

Mise en perspective de Maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...