FAO : la famine en Somalie un an après

Écouter /

Il y a exactement un an jour pour jour, les Nations Unies annonçaient la famine en Somalie méridionale. Six mois de crise allaient provoquer la mort de milliers d’êtres humains et nécessiter un vaste programme d’aide humanitaire. Puis, le 3 février 2012, la fin de la crise était officiellement déclarée.

Aujourd’hui, la Somalie est en voie de rétablissement mais sa situation reste critique et la poursuite de l’aide est vitale pour préserver la sécurité alimentaire.

Cristina Amaral, Chef des Opérations d'urgence de la FAO en Somalie, avertit: “Grâce à l’élaboration et à la mise en œuvre de projets de réhabilitation, des communautés entières ont pu, en quelques mois, se tenir de nouveau sur leurs jambes. Mais le danger persiste: elles pourraient replonger si nous nous désengagions maintenant.”

La menace est d’autant plus grave que les dernières prévisions de la cellule FAO d’analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition en Somalie sont alarmantes: les précipitations réduites cette année se traduiront par des récoltes qualifiées d’inférieures à la moyenne à faibles dans plusieurs parties du sud, notamment à Bay, principale région productrice de sorgho. Normalement, cette région représente près des deux-tiers de la production totale de sorgho du pays.

Cela conduirait à une détérioration de la sécurité alimentaire, couramment qualifiée de très critique dans la plupart des zones méridionales et ce, malgré les efforts humanitaires considérables déployés par la FAO et d’autres acteurs nationaux et internationaux. Quelque 3,4 millions de Somaliens continuent de recevoir de l’aide sous forme d’espèces ou en denrées alimentaires.

(Extrait sonore : Cristina Amaral,Chef des Opérations d'urgence à la FAO; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...