ECOSOC : session annuelle sur fond d'incertitude et de pari sur les jeunes

Écouter /

Juan Somavia Directeur général du BIT

Fort de la présence de Ban Ki-moon, le Secrétaire général des Nations Unies et du Président de l'Assemblée générale, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, le Conseil économique et social de l'ONU a entamé, ce matin, à New York, le segment de haut niveau de sa session annuelle. Une session qui se tient sur fond de crise et d'incertitudes, avec un accent particulier sur les jeunes.

D'emblée le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a mis en avant la nécessité pour les dirigeants du monde d'adopter des décisions difficiles pour s'attaquer aux dysfonctionnements de l'économie et, partant réduire la précarité. Selon lui, il faut poursuivre sur la lancée de Rio+20. Ban Ki-moon a insisté sur l'obligation de créer des emplois décents dotés de salaires décents. Tout en se réjouissant à l'idée qu'une bonne partie des Objectifs du millénaire pour le développement seront réalisés, il a déploré qu'en 2015, la pauvreté extrême restera le lot quotidien d'un milliard de personnes.

De son côté, le Président de l'Assemblée générale, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, a jugé pertinent que la session de l'ECOSOC se concentre sur la capacité de production, l’emploi et le travail décent, et ce alors que selon l’OIT il y aura d'ici la fin de l'année 200 millions chômeurs supplémentaires.

Pour sa part, Juan Somavia, le Directeur général du Bureau international du travail, avant de quitter prochainement ses fonctions, a fait valoir que l'économie mondiale, est plus que jamais source d'incertitudes, mais aussi d'opportunités. D'où son plaidoyer pour la contribution et le travail des jeunes.

A la veille de l'ouverture de l'ouverture du segment de haut niveau, le Président de l'ECOSOC, l'Ambassadeur Milos Koterec de la Slovaquie, avait fait valoir que l'objectif de la session est de mettre en lumière des modèles durables de croissance économique pour la création d’emplois, une croissance qui soit inclusive, équitable, adaptée aux besoins spécifiques de chaque pays et garantissant des niveaux suffisants de protection sociale.

Il a indiqué que plus de 500 délégués, y compris des ministres et des responsables de la société civile, d'institutions internationales et du secteur privé, participeront à la réunion de haut niveau qui se concentrera sur le renforcement des capacités productives, le renforcement de la coopération pour le développement et de la création de travail décent et durable.

Un des temps forts de cette session sera la tenue du 3ème Forum de coopération pour le développement qui aura lieu au cours de la réunion de haut niveau, qui verra l'instauration de dialogues multipartites pour générer des idées et des solutions à un certain nombre de questions critiques.

Le segment de haut niveau devrait se terminer le 9 juillet avec l’adoption d’une déclaration ministérielle qui sera une feuille de route sur la façon d’aller de l’avant dans la réalisation du plein emploi et du travail décent. La session annuelle de l'ECOSOC s'achèvera le 27 juillet.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...