Darfour : l'ONU constate une amélioration de la sécurité

Écouter /

Le Représentant spécial conjoint et Médiateur en chef conjoint par intérim au Darfour, M. Ibrahim Gambari

Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) et Médiateur en chef par intérim au Darfour, Ibrahim Gambari, a déclaré que la situation de la sécurité sur le terrain s'est nettement améliorée.

Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, Ibrahim Gamabari explique que les conflits, entre les Forces du gouvernement de Khartoum et les groupes armés ont diminué, ainsi que le nombre de personnes tuées dans les confrontations armées.

Leur nombre aura diminué de 70% entre 2010 et 2011; “Aussi, le Darfour Ouest, étant devenu une zone plus sûre, serait à présent une région d'accueil pour les réfugiés et déplacés“, a-t-il ajouté.

Même si cette évolution est quelque peu masquée par les tendances de 2012 où l'on constate une légère hausse des confrontations armées entre les Forces du gouvernement de Khartoum et les groupes armés, des conflits intertribaux et de la criminalité, Toutefois, le bilan demeure néanmoins positif, selon Ibrahim Gambari.

Le Médiateur attribue ce progrès de la situation sécuritaire au Darfour à une (MINUAD) plus robuste et qui se consacre davantage à la protection des civils,

Quant au plan de paix de Doha, il donne, selon Ibrahim Gambari de l'espoir aux populations, même si son impact ne se fait pas ressentir en raison du boycott de ce dernier par certains groupes armés, tels que l'Armée de libération du Soudan et le Mouvement pour la justice et l’égalité ; deux groupes qui se sont alliés au SPLN Nord pour former le Front révolutionnaire soudanais avec pour objectif de renverser le pouvoir de Khartoum.

(Mise en perspective de Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...