Crise humanitaire au Yémen : les efforts se concentrent sur Abyan

Écouter /

Au Yémen, les tensions politiques entre le gouvernement de transition du Président Hadi et les insurgés, dont l'Armée islamique d'Abyan, rendent encore plus grave la situation humanitaire, qui était déjà très précaire après des mois de crise alimentaire. L'insécurité qui prévaut et les mines antipersonnel laissées par les insurgés sont autant d'obstacles pour les intervenants humanitaires qui tentent de venir en aide à des centaines de milliers de personnes dont les foyers ont été détruits par les affrontements dans le gouvernorat d'Abyan, au sud du pays.

C'est dans ce contexte que le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a annoncé à la mi-juillet avoir besoin de 87 millions de dollars supplémentaires pour mettre en œuvre un plan de réponse inter-agences qui permettra d'aider 320 000 bénéficiaires dans la région.

Les foyers de quelque 200 000 personnes ont été détruits dans les affrontements entre l'armée et les insurgés, notamment à Zinjibar et à Ja'ar. L'armée nationale ayant repris le contrôle sur les grandes villes du gouvernorat d'Abyan, le Bureau de coordination des affaires humanitaires entend maintenant poursuivre ses opérations le plus vite possible.

Le Coordonnateur de l'action humanitaire de l'ONU au Yémen, Ismail Ould Cheick Ahmed, affirme avoir le « soutien total » du gouvernement de transition, pour faire face à la situation de manière immédiate. Il a rencontré le Président Hadi, le Premier Ministre Mohammed Salim Basindawa, ainsi que le Ministre du Plan, Mohammed al-Saadi, qui appuient le plan de réponse de 87 millions de dollars prévu par OCHA pour Abyan. En juin 2012, le cabinet yéménite a par ailleurs décidé d'allouer une dizaine de milliards de rials, la devise locale (soit plus de 45 millions de dollars) pour un programme d'assistance à long terme pour Abyan.

Le plan de réponse inter-agences du Bureau de la coordination des affaires humanitaires mise sur une réponse immédiate plutôt qu'à long terme, et prévoit de l'aide notamment au niveau de la santé, de la nutrition, de la protection et de la reconstruction de certains bâtiments. Selon Ismail Ould Cheick Ahmed, Coordonnateur de l'action humanitaire au Yémen, le véritable objectif est d'aider les populations déplacées qui reviennent dans la région d'Abyan à pouvoir retrouver une vie « normale ».

(Interview : Ismail Ould Cheick Ahmed, Coordonnateur de l'action humanitaire au Yémen ; propos recueillis par Frédéric Choinière)

Pour en savoir davantage sur la situation humanitaire au Yémen, la réponse du gouvernement face aux insurgés et les actions entreprises par les autorités pour la reconstruction à long terme, écoutez la version intégrale de l'entrevue avec Ismail Ould Cheick Ahmed, Coordonnateur de l'action humanitaire des Nations Unies au Yémen : Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...