Crise humanitaire au Yémen : 87 millions de dollars nécessaires pour une réponse d'urgence

Écouter /

Des enfants yéménites dans une école détruite par les combats (Photo : OCHA)

Au Yémen, les tensions politiques et le terrorisme viennent aggraver la situation humanitaire, déjà très précaire après des mois de sécheresse et d'instabilité. En conséquence, davantage d'argent est nécessaire pour secourir la population, notamment dans le gouvernorat d'Abyan, au Sud du pays, théâtre d'affrontements récents entre les forces du gouvernement et les insurgés.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a annoncé ce vendredi 13 juillet avoir besoin de 87 millions de dollars supplémentaires pour mettre en œuvre un plan de réponse inter-agences qui permettra d'aider 320 000 bénéficiaires.

Plusieurs défis se posent cependant pour les humanitaires dans la livraison de cette aide : les foyers de quelque 200 000 personnes ont été détruits dans les affrontements entre l'armée et les insurgés, notamment à Zinjibar et à Ja'ar, et les insurgés ont placé de nombreuses mines, qui représentent un grand danger pour les civils qui tentent désormais de retourner chez eux.

Le plan humanitaire mise sur une réponse immédiate plutôt qu'à long terme, et prévoit de l'aide notamment au niveau de la santé, de la nutrition, de la protection et de la reconstruction de certains bâtiments. Selon Ismail Ould Cheick Ahmed, Coordonnateur de l'action humanitaire au Yémen, le véritable objectif est d'aider les populations déplacées qui reviennent dans la région d'Abyan à pouvoir retrouver une vie « normale ».

(Extrait sonore : Ismail Ould Cheick Ahmed, Coordonnateur de l'action humanitaire au Yémen ; propos recueillis par Frédéric Choinière)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...