Crise de Duékoué : le gouvernement dit compatir avec la population

Écouter /

Ces personnes déplacées ont peur qu'éclatent de nouvelles violences. Photo:MSF-Brigitte Breuillac

Le gouvernement ivoirien a envoyé vendredi une mission de soutien et de réconfort à la population de Duékoué, la troisième mission depuis les incidents du 20 juillet, au caractère ethnique très sensible.

Après le meurtre de cinq personnes dans un quartier à majorité Malinké, groupe réputé favorable au président Ouattara, une foule avait attaqué le camp voisin de Nahibly, abritant des déplacés pour la plupart d'origine Guéré, vus comme partisans de l`ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo. Onze personnes avaient été tuées.

Selon plusieurs témoignages recueillis auprès des rescapés du camp de Nahibly, l'attaque était préméditée.

La mission gouvernementale dit surtout avoir compati à la douleur des populations.

Sur le contenu du message de compassion et les actions prévues pour sécuriser cette région,le ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la solidarité, en l'occurrence, Chef de la mission donne des éclairages.

(Gilbert Kafana Koné est interrogé par François Gombahi d'ONUCI FM)

Classé sous Dossiers, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...