Côte d'Ivoire : le long processus de démobilisation des anciens combattants

Écouter /

Une opération de désarmement, démobilisation et réintégration menée par l'ONUCI avec des anciens combattants, à Abidjan (Photo ONU/Hien Macline)

En Côte d'Ivoire, les opérations de démobilisation et de réinsertion des ex-combattants sont lentes à démarrer. Ainsi, à Bouaké, en lieu et place de l'identification annoncée par l'Institut national de la statistique, l'on a plutôt assisté à la vérification des listings déjà existants et à l'inscription des ex-combattants retardataires, au siège de l'Association des ex-combattants démobilisés de Côte d'Ivoire.

Comme a pu le constater Kader Diaby, l'envoyé spécial d'ONUCI-FM, les anciens combattants viennent vérifier au Siège de l'Association si leur nom figurent sur les fichiers. Si tel n'est pas le cas, ils se rendent à d'autres guichets ouverts spécialement pour procéder à leur enregistrement. Les opérations permettent d'inscrire par ordre alphabétique et chronologiquement les ex-combattants démobilisés avant l'identification par l'Institut national de la statistique. Pour autant, aucune échéance n'a été arrêtée pour procéder à l'identification. Tout au plus, les autorités invitent les retardataires à se faire connaître.

(Extrait sonore : reportage de Kader Diaby d'ONUCI-FM)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...