Conférence internationale sur le sida : la situation en Europe de l'est et en Asie centrale reste préoccupante

Écouter /

Michel Kazatchkine, le nouvel Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le VIH/sida en Europe de l'est et en Asie centrale ((Photo ONU/Jenny Rockett)

Suite de la dix-neuvième Conférence internationale de Washington sur le sida. Michel Kazatchkine, le nouvel Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le VIH/sida en Europe de l'est et en Asie centrale s'inquiète de l’évolution du VIH dans ces deux régions où le nombre de personnes atteintes continue de croître. Dans une interview, le Professeur Kazatchkine parle de la situation de cette pandémie et des attentes de la conférence dans la lutte contre le VIH en Europe de l'est et en Asie centrale.

Michel Kazatchkine insiste sur le fait que malgré une baisse mondiale du nombre de nouvelles contaminations, ces dernières continuent de progresser de façon alarmante dans les deux régions Ce constat inquiétant a d'ailleurs constitué le sujet d'une « session régionale sur l'Europe de l'Est et l'Asie centrale », à laquelle Michel Kazatchkine a participé lundi dernier, avant de prendre part à une conférence de presse.

(Interview : Michel Kazatchkine, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour le VIH/sida en Europe de l'est et en Asie centrale; propos recueillis par Martin Sebujanwe de Radio Okapi)

Pour en savoir plus sur la situation du VIH/sida dans la région de l'Europe orientale et de l'Asie, écoutez la version intégrale de l'entrevue : Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...