Conférence de presse : les affaires politiques et les questions de développement priorités de Jan Eliasson

Écouter /

Le Vice-Secrétaire général, Jan Eliasson a déclaré aujourd’hui qu’il a l’intention de se concentrer sur les affaires politiques et les questions de développement, alors qu'il vient de prendre ses nouvelles fonctions à l'ONU, une organisation qu'il connaît bien pour y avoir occupé différentes fonctions au cours des années. “C'est pour moi un retour à la maison», a déclaré le diplomate suédois lors de sa première conférence de presse au Siège de l’ONU à New York.

Jan Eliasson a en effet occupé différentes fonctions aux sein des Nations Unies, y compris celles de Président de l’Assemblée générale, de Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et d'Envoyé spécial pour le Darfour.

“Je suis très heureux d’être de retour à l’ONU. Je suis fier et je suis honoré d’être invité par le Secrétaire général pour servir de Vice-Secrétaire général “a-t-il déclaré. “Nous vivons des temps difficiles, des temps turbulents, avec de grands défis posés à l’Organisation des Nations Unies et au multilatéralisme, et je ferai de mon mieux pour obtenir des résultats, avec mes collègues au sein de l’Organisation des Nations Unies.

“Nous avons également besoin du soutien de l’extérieur – des organisations régionales, des gouvernements, du secteur privé, de la société civile, des universités, afin de mobiliser la communauté internationale tout entière autour des défis mondiaux», a-t-il ajouté.

Le nouveau Vice-Secrétaire général a effectué son premier déplacement la semaine dernière dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, pour y représenter le Secrétaire général Ban Ki-moon, lors du sommet de l’Union africaine. Lors du Sommet, il a eu un certain nombre d'entretiens avec les dirigeants sur une série de questions, notamment la situation entre le Soudan et le Soudans du Sud, l’instabilité politique au Mali, la crise alimentaire dans la région du Sahel et la récente flambée de violence dans l’est de la République démocratique du Congo.

Interrogé sur la crise en Syrie, Jan Eliasson a décrit la situation là-bas comme “dramatique et dangereuse.” Il a ajouté que l’ONU envoie son conseiller militaire, le lieutenant-général Babacar Gaye, dans la région, et que le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de Hervé Ladsous, s'y rendra également dans les prochains jours.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...