CERF : cinq millions de dollars pour aider les Angolais touchés par la sécheresse et l'insécurité alimentaire

Écouter /

L'Angola est touchée depuis quelques mois par la sécheresse qui sévit dans certaines parties du pays en raison d'une diminution significative des précipitations, ce qui nuit à la sécurité alimentaire des ménages vulnérables et a augmenté les niveaux de malnutrition. Selon les évaluations du gouvernement, 366 780 ménages, soit 1,8 million de personnes, sont touchées par la sécheresse dans onze provinces. Une enquête nutritionnelle menée dans dix provinces en mars et avril 2012 a révélé que plus de 533 000 enfants âgés de moins de 5 ans dans les zones étudiées sont touchés par la malnutrition. Sur ce total, plus de 105 000 souffrent de malnutrition aiguë.

Malgré les progrès récents dans la réduction de la pauvreté et l'amélioration de la santé maternelle, l'Angola continue d'avoir l'un des taux de mortalité infantile (moins de 5 ans) les plus élevés du monde. La sécheresse menace donc ces progrès, sachant que les enfants et les femmes sont les plus à risque. Alors que l'état nutritionnel des enfants se dégrade, ils deviennent plus vulnérables aux maladies comme le paludisme, la rougeole et le choléra. Le manque d'eau potable et d'assainissement augmente le risque de transmission de maladies diarrhéiques et du choléra, une menace supplémentaire pour la santé et le bien-être des communautés.

En réponse à cette sécheresse, le Fonds central de l'ONU pour les interventions d'urgence (CERF) a alloué à la fin du moins de juin 5 millions de dollars à trois agences des Nations Unies en Angola.

De cette somme, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a reçu un peu plus de trois millions de dollars pour appuyer des interventions de nutrition de sauvetage dans les trois provinces les plus touchées par la sécheresse, à savoir Bie, Huambo et Kwanza Sul. De concert avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a pour sa part reçu une subvention du CERF de 752 000 dollars, l'UNICEF contribuera à fournir de l'aide nutritionnelle et un soutien médical à plus de 300 000 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë dans ces trois provinces au cours des six prochains mois. Les activités comprennent le dépistage rapide chez les enfants de moins de cinq ans afin d'identifier ceux atteints de malnutrition aiguë modérée ou sévère et de fournir un soutien nutritionnel et médical pour les enfants sévèrement malnutris. Des activités seront également entreprises au niveau de la formation du personnel médical des centres de santé pour le diagnostic et le traitement de la malnutrition, et pour soutenir les activités d'information et de sensibilisation au niveau communautaire.

L'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a quant à elle reçu du CERF une subvention d'environ un million de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire de 165 000 familles grâce à la distribution de semences de légumes et d'équipement agricole. Ce projet de la FAO appuiera un total de 827 000 personnes.

(Interview : Docteur Koen Vanormelingen, Représentant de l'UNICEF en Angola ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...