Agenda développement post-2015 : Ban Ki-moon charge un panel de 28 membres de faire des propositions

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a annoncé mardi la composition d’un panel de haut niveau qui sera chargé de définir l’agenda de développement pour la période après 2015, date-butoir pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

« J’ai demandé à ce panel de haut-niveau d’élaborer une stratégie ambitieuse, mais réaliste, pour le développement, qui sera présentée aux États Membres l’année prochaine », a déclaré Ban Ki-moon dans un communiqué de presse.

Le panel se réunira pour la première fois à la fin du mois de septembre, en marge du débat annuel de l’Assemblée générale, et soumettra ses propositions au Secrétaire général début 2013 dans un rapport qui sera ensuite communiqué aux États Membres.

« J’ai hâte de découvrir les recommandations qui seront faites pour l’après 2015 sur la base de responsabilités partagées par tous les pays et avec comme piliers la lutte contre la pauvreté et le développement durable », a indiqué M. Ban.

Les huit OMD décidés par les dirigeants du monde entier lors du Sommet de l’ONU de 2000 fixent des objectifs spécifiques allant de la réduction de la pauvreté à la promotion de l’éducation, en passant par l’égalité des sexes et la santé, la protection de l’environnement et la lutte contre le VIH/sida.

Des progrès ont été accomplis dans certains domaines et trois Objectifs ont même déjà été atteints, dont ceux sur la pauvreté, l’accès à l’eau potable et la réduction du nombre de personnes vivants dans des taudis. Il est encore possible d’atteindre les autres Objectifs, à condition toutefois que les gouvernements respectent les engagements qu’ils ont pris en 2000.

Le panel se penchera sur les nouveaux défis de développement tout en s’appuyant sur les expériences acquises dans le cadre de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), à la fois en termes de résultats obtenus et d’améliorations à faire, indique le communiqué.

Le panel travaillera en étroite coordination avec le groupe de travail intergouvernemental chargé de concevoir les Objectifs de développement durable agréés lors de la Conférence Rio+20, qui s’est tenu au Brésil le mois dernier.

« Il est essentiel que les processus sur les Objectifs de développement durable et l’agenda de développement durable post-2015 soient aussi cohérents que possible », a souligné mardi le Secrétaire général, qui présentait à l’Assemblée générale les conclusions du récent Sommet du G20. « Ceci permettra aux états Membres de définir un cadre unique avec le développement durable comme principe fondamental. »

Le panel de haut niveau est coprésidé par le Président de l’Indonésie, Susilo Bambang Yudhoyono ; la Présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Liberia ; et le Premier Ministre du Royaume-Uni, David Cameron.

Les 23 autres membres sont : Fulbert Gero Amoussouga, du Bénin, Vanessa Petrelli Corrêa, du Brésil ; Yingfan Wang, de la Chine ; Maria Angela Holguin, de la Colombie ; Gisela Alonso, de Cuba ; Jean-Michel Severino, de la France ; Horst Kohler, de l’Allemagne ; Naoto Kan, du Japon ; la Reine Rania, de la Jordanie ; Betty Maina, du Kenya ; Abhijit Banerjee, de l’Inde ; Andris Piebalgs, de la Lettonie ; Patricia Espinosa, du Mexique ; Paul Polman, des Pays-Bas ; Ngozi Okonjo-Iweala, du Nigeria ; Elvira Nabiullina, de la Fédération de Russie ; Graça Machel, d’Afrique du Sud ; Sung-Hwan Kim, de la République of Corée ; Gunilla Carlsson, de la Suède ; Emilia Pires, du Timor-Leste ; Kadir Topbaþ, de la Turquie ; John Podesta, des États-Unis ; Tawakel Karman, du Yémen ; et Amina J. Mohammed, membre de droit.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...