Terrorisme : Concrétiser la mise en oeuvre de la Stratégie mondiale

Écouter /

Jean-Paul Laborde, ancien Président de l'Équipe spéciale du Secrétaire général sur le terrorisme (2e à droite) (Photo ONU/Evan Schneider)

La communauté internationale procède à compte d'aujourd'hui et durant deux jours à l'examen de la mise en œuvre de la Stratégie mondiale des Nations Unies contre le terrorisme. Lors de cette réunion tenue dans la salle de l'Assemblée générale, doivent notamment intervenir le Président de l'Assemblée générale, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ainsi que plusieurs Ministres notamment du Nigéria, du Canada, du Qatar et du Bangladesh.

L'examen met l'accent cette année sur la nécessité de créer un poste de Coordinateur de la Stratégie, qui travaillera en relation étroite avec les Etats Membres et le Secrétariat de l'ONU. Autres priorités : la coopération internationale notamment en ce qui concerne le contrôle des mouvements transfrontaliers, le renforcement des stratégies nationales et régionales, sans oublier la question des droits de l'homme observée tant du côté des auteurs d'attentats que de celui des victimes.

Mercredi, un séminaire a permis de développer une réflexion sur la question de l'attrait qu'exerce le terrorisme, un attrait souvent accru par l'absence de dialogue, la haine et l'intolérance, mais aussi le prosélytisme en milieu carcéral.

(Interview : Jean-Paul Laborde, magistrat français, Conseiller à la Cour de cassation, membre du Forum mondial de lutte contre le terrorisme, ancien Président de l'Équipe spéciale du Secrétaire général sur le terrorisme; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...