Syrie: le CICR décrit une situation « extrêmement tendue » dans plusieurs régions

Écouter /

Des réfugiés syriens qui ont fui les violences dans ce pays.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a mis en garde ce, vendredi à Genève, sur la situation « extrêmement tendue » dans plusieurs régions de Syrie, qui provoque des déplacements parmi les civils. Selon le porte-parole de l’organisation, Hicham Hassan, «la situation est extrêmement tendue actuellement, pas seulement à Houlà, pas seulement à Hama ».
« Je veux parler d’Idlib, la région rurale d’Idlib, la région rurale de Damas, qui n’est pas loin de la capitale, d’Hama, et dans une moindre mesure d’Alep, de Deraa au sud du pays, de Deir Ez-Zor au nord-est, de Lattaquié sur la côté », a ajouté Hicham Hassan. « Donc, la situation générale est assez tendue en termes de combats dans beaucoup, beaucoup de régions en Syrie ».
Le CICR note que cette situation conduisait à des déplacements parmi les civils, qui fuient les violences d’un village à l’autre ou d’une ville à l’autre.
Selon le CICR, quelque 1,5 million de personnes, dont certaines ne sont touchées qu’indirectement par les affrontements violents entre les forces armées et les opposants au régime, ont besoin d’une aide humanitaire.
Le porte-parole a par ailleurs indiqué que le personnel du CICR avait fini ses visites à la prison centrale d’Alep, la seconde du pays par sa taille. Après celle de Damas c’est la seconde prison qui recevait la visite du CICR, après autorisation du gouvernement syrien. « Le CICR entend visiter l’ensemble des prisonniers en Syrie».

(Extrait sonore: Hicham Hassan, porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...