Syrie : Kofi Annan préoccupé par l'ampleur des nouvelles violences

Écouter /

Kofi Annan, l'Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie

L’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la crise en Syrie, Kofi Annan, a fait part lundi 11 juin de sa préoccupation concernant l'escalade des violences et des combats entre les forces gouvernementales et les groupes d’opposition armés.

Son porte-parole, Ahmad Fawzi, a déclaré à Genève que « Kofi Annan est préoccupé par les récents bombardements à Homs et des informations faisant état de l'utilisation des mortiers, des hélicoptères de combat et des blindés contre les villes de Al-Haffa et de Lattakia. Il y a des indications selon lesquelles un grand nombre de civils sont piégés dans ces localités. Annan demande que les protagonistes prennent toutes les mesures pour épargner la population civile. Il a aussi demandé que les observateurs militaires de l’ONU soient autorisés à entrer dans la cité d’Al-Haffa immédiatement. »

L’ONU estime qu’il y a environ 10 000 personnes, principalement des civils, tuées en Syrie et des dizaines de milliers de personnes déplacées depuis le début du conflit il y a 15 mois.

Le Conseil de sécurité a établi la Mission de supervision des Nations Unies en Syrie (MISNUS) en avril afin de surveiller la cessation des violences en Syrie et la pleine mise en œuvre du plan de paix en six points proposé par l’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes, Kofi Annan.

(Extrait sonore : Ahmad Fawzi, porte-parole de l’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, Kofi Annan)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...