Soudan du Sud:le HCR relocalise des réfugiés soudanais à Yusuf Batil

Écouter /

Un groupe de femmes aux tenues bigarrées avec leurs enfants, après leur arrivée dans l'installation de Yusuf Batil dans l'Etat du Haut Nil, au Soudan du Sud-Photo: HCR

Le HCR et ses partenaires ont transféré 8000 réfugiés soudanais ce week-end depuis un site de transit dans le nord-est du Soudan du Sud, suite à plusieurs décès et dans la perspective d’accueillir environ 15 000 nouveaux arrivants dans l’Etat du Haut Nil.

La semaine dernière, Médecins Sans Frontières (MSF) a fait état de sept décès parmi les nouveaux arrivants au centre de transit de Hofra, à environ 25 kilomètres de la frontière avec le Soudan. Ces pertes en vies humaines seraient liées à l’état de santé dégradé des réfugiés qui arrivent après avoir marché des semaines depuis l’Etat du Nil Bleu avec très peu à boire ou à manger. Ces facteurs de risques sont amplifiés par les rares ressources en eau à Hofra, connu également sous le nom de Rum.

L’opération de transfert d’urgence de ce week-end a commencé après une distribution de vivres et d’autres biens de secours aux 32 000 réfugiés à Hofra. Le HCR a transporté les réfugiés vers un autre site de transit appelé Kilo 18, où une réserve d’eau d’environ deux semaines est disponible.

MSF a également transféré son équipement de traitement pour l’eau potable ainsi que son dispensaire ouvert 24 heures sur 24. Le HCR a acheminé par avion des biscuits énergétiques et du savon depuis Malakal, alors que l’ONG française ACTED construit des abris d’urgence pour les personnes les plus vulnérables.

Depuis Kilo 18, les réfugiés seront installés de façon permanente dans le camp du HCR le plus récent de l’Etat du Haut Nil, et appelé Yusuf Batil. Deux puits récemment creusés à Yusuf Batil ont un rendement prometteur en eau. Le premier produit 7,5 mètres cubes d’eau à l’heure. Le second devrait générer le même volume.

Ces deux puits pourraient subvenir aux besoins d’une population de 20 000 personnes. Cependant, des tests doivent être préalablement menés pour assurer que le volume d’eau fourni à partir de ces deux sources soit durable. L’autre camp dans la zone, Doro, a atteint sa pleine capacité d’accueil, alors que le camp de Jammam est frappé par un approvisionnement en eau insuffisant avec le nombre croissant des réfugiés.

Le HCR travaille avec les autorités et les communautés locales du Soudan du Sud pour identifier des sites supplémentaires et accueillir des réfugiés en dehors du comté de Maban, où les réfugiés arrivent actuellement. Nous recherchons un site adapté dans le comté de Melut où l’eau pourra être collectée dans le Nil, en espérant pouvoir y transférer des réfugiés depuis le camp de Jammam afin d’alléger la charge sur les ressources limitées en eau.

Le Soudan du Sud accueille actuellement plus de 150 000 réfugiés depuis le Soudan. Plus de 112 000 d’entre eux se trouvent dans l’Etat du Haut Nil, et 51 000 autres sont arrivés dans des installations plus à l’ouest dans l’Etat d’Unity. Selon des informations non confirmées provenant principalement des réfugiés eux-mêmes, quelque 15 000 nouveaux arrivants pourraient entrer sous peu dans l’Etat du Haut Nil.

(Interview: Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...