Situation en Syrie : long débat à huis clos au Conseil de sécurité sur l'avenir de la MISNUS

Écouter /

Le général Robert Mood (au centre) rencontre des membres de l'opposition, à Al-Rastan dans la province d'Homs (Photo ONU/Neeraj Singh)

Les membres du Conseil de sécurité se sont longuement réunis à huis clos mardi 19 juin pour discuter de la Mission de supervision des Nations Unies en Syrie (MISNUS).

 Au sortir de cette rencontre, le Général Robert Mood, Chef de la MISNUS,  a devant les journalistes, déploré l'immense souffrance de la population syrienne et a réitéré la position de suspendre les activités de surveillance menées sur le terrain par les observateurs de la MISNUS en raison de l’intensification des violences armées à travers le pays depuis plusieurs jours. Il a ajouté que la possibilité de reprendre les activités de cette Mission est évaluée quotidiennement.  

 De son côté, Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, a souligné que le Plan en six points de Kofi Annan demeure le cadre dans lequel s'inscrit l'action de la Communauté internationale. Il a indiqué que malgré la suspension du mandat de la MISNUS, des initiatives diplomatiques se développent. Hervé Ladsous a rappelé que le mandat de la MISNUS va s'achever le 20 juillet prochain et qu'il faut penser très rapidement à ce que seront les options pour l'avenir de cette Mission onusienne.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...