Sahel : l'ONU demande 1,6 milliard pour aider 18,7 millions de personnes vulnérables

Écouter /

La crise alimentaire et de la sécheresse dans le Sahel a été exacerbée par la situation au Mali et ses mouvements de population.

Les  Nations Unies et leurs partenaires humanitaires ont lancé, ce mardi à Genève, un nouvel appel pour les pays de la région sahélienne. Les humanitaires ont besoin de près de 1,6 milliard de dollars pour venir en aide à 18,7 millions de personnes. Ce nouvel appel de fonds concerne le Burkina Faso, la Mauritanie et le Mali, alors que les appels du Niger et du Tchad ont été révisés.

Le Sahel traverse une grave crise humanitaire du fait d'une insécurité alimentaire et nutritionnelle alarmante survenues à la suite d'une sécheresse et de mauvaises récoltes. Selon l’UNICEF, plus d'un million d’enfants sont menacés de malnutrition aiguë sévère dans le Sahel.

La crise, qui touche surtout neuf pays, a été exacerbée par la situation au Mali, où le conflit a déplacé près de 372 000 personnes depuis janvier. Au 15 juin 2012, on estime que plus de 167 000 personnes ont été déplacées à l’intérieur du Mali. Le HCR signale un total de près de 175 000 réfugiés en Mauritanie (68 363), au Burkina Faso (65 009) et au Niger (41 650), souvent dans des zones déjà fortement touchées par la crise alimentaire et la nutrition. Selon le gouvernement algérien, quelque 30 000 personnes ont également cherché refuge en Algérie.

La région du Sahel est en proie à des crises récurrentes de plus en plus fréquentes et toujours plus graves, comme en 2005 et 2010. Ces crises ont sapé les efforts entrepris pour aider les collectivités à renforcer leurs capacités d’adaptation à gérer les chocs.

Même dans les années qui ne  donnent pas lieu à une situation d’urgence aiguë, les humanitaires estiment que 230 000enfants meurent de la malnutrition et de ses conséquences sur la santé.

Avec l'intensification de la  crise au début de 2012 et  pour  tenir compte des évolutions sur le terrain  -notamment de la situation d’urgence complexe au Mali et  des besoins d’urgence au delà des secteurs de l’alimentation et de la nutrition – « plus de  1,6 milliard de dollars sont nécessaires pour répondre à la crise dans son ensemble, y compris l’afflux de réfugiés dans la région ». Ces appels permettront de répondre aux besoins humanitaires critiques en matière de sécurité alimentaire, nutrition, agriculture, santé, éducation, protection, violence fondée sur le sexe, ainsi que les besoins multi-sectoriels pour les réfugiés maliens.

(Interview : David Gressly, Coordonnateur humanitaire régional de l'ONU pour le Sahel ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...