Rio+20 : reconnaitre le droit à l’eau et à l’assainissement

Écouter /

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies pour le droit à l’eau et à l’assainissement, Catarina de Albuquerque, a appelé mercredi 6 juin les gouvernements du monde entier à défendre le droit à l’eau potable et à l’assainissement lors de la Conférence de l’ONU sur le développement durable (Rio+20), qui aura lieu au Brésil du 20 au 22 juin prochain.

Dans une lettre ouverte aux États membres qui négocient actuellement le document final du Sommet de Rio+20, l’experte indépendante de l’ONU a fait part de sa préoccupation concernant le risque de suppression, dans le document final, de toute référence à la reconnaissance explicite du droit à l’eau potable et à l’assainissement.

Selon l’experte, il faut impérativement prendre en compte le droit à l’eau potable et à l’assainissement dans la formulation des objectifs de développement durable et « chercher à garantir l’accès sûr et abordable à l’eau potable et à l’assainissement pour tous sans discrimination et en quantité suffisante pour protéger la santé et la dignité humaine ».

« J’exhorte tous les Etats à maintenir leur soutien à ce droit humain fondamental et à son inclusion formelle dans le document final de Rio+20. Il est évident qu’un engagement pour assurer l’accès à l’eau et à l’assainissement sans la reconnaissance de cet accès comme un droit humain sera insuffisante pour réaliser l’avenir que nous souhaitons », a conclu l’experte indépendante de l’ONU.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Environnement, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...