Rio+20 : La FAO plaide pour des systèmes de production alimentaire « intelligents vis-à-vis de l'énergie »

Écouter /

Cette agricultrice au Mozambique utilise des panneaux solaires pour les besoins énergétiques de son ménage (Photo FAO/Paballo Thekiso)

Conjuguer énergie durable et sécurité alimentaire, c'est possible selon la FAO. Alors que la communauté internationale se prépare pour la Conférence de Rio sur le développement durable, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture plaide pour des systèmes de production alimentaire qui soient « intelligents vis-à-vis de l'énergie », et ce tant pour des raisons environnementales que pour assurer une plus grande sécurité alimentaire.

Le rapport de la FAO intitulé « Arguments en faveur des aliments intelligents au niveau énergétique » porte sur la consommation d'aliments dont la production est basée sur une utilisation de l'énergie qui soit rationnelle et bénéfique pour les populations et le climat. Le programme « aliments intelligents vis-à-vis de l'énergie » promeut des systèmes de production alimentaire qui utilisent moins d'énergie, en misant par exemple sur des systèmes d'irrigation au goutte-à-goutte qui requièrent moins d'eau que les systèmes traditionnels.

Un plus grand recours à l'énergie solaire ou éolienne peut aussi permettre de réduire l'impact environnemental de la production agro-alimentaire, tout en diminuant les coûts pour les producteurs, qui dépendent ainsi moins des carburants habituels.

À la réduction des coûts financiers et environnementaux s'ajoute la possibilité de produire de l'énergie. Une expérience de la FAO dans les haut-plateaux en Bolivie a ainsi équipé les producteurs de pommes de terre avec des systèmes pour produire di biogaz. Ces systèmes non seulement permettent de convertir les déjections animales en biogaz, mais donnent aussi un sous-produit qui peut être utilisé comme engrais liquide.

Les retombées de ce projet ont été multiples : Les producteurs ont amélioré le rendement de leur culture de pommes de terre de 50%, augmentant du coup leurs revenus à la vente, en plus d'épargner sur l'achat des engrais chimiques habituellement utilisés et désormais remplacés par cet engrais naturel.

De façon globale, l'initiative « aliments intelligents vis-à-vis de l'énergie » de la FAO identifie, planifie et met en œuvre des stratégies adéquates concernant l'énergie, la sécurité alimentaire et l'économie d'énergie, afin d'améliorer la croissance agricole et le développement rural des pays.

(Interview: Olivier Dubois, coordinateur des travaux de la FAO concernant l'énergie, division du climat, de l'énergie et des régimes fonciers ; propos recueillis par Liliane Kambirigi de la FAO, et mis en perspective par Frédéric Choinière)

Classé sous Dossiers, Environnement, RIO+20.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...