ONUCI : hommage aux Casques bleus nigériens disparus

Écouter /

Une cérémonie d'hommage à sept Casques bleus de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) qui ont perdu la vie au service de la paix, a eu lieu jeudi, 14 juin 2012, au siège de l'ONUCI à Abidjan. La cérémonie s'est déroulée en présence du Président ivoirien Alassane Ouattara, du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, et du Ministre de l'enseignement supérieur nigérien, Mamadou Youba Diallo.

S'exprimant devant les sept cercueils recouverts des drapeaux des Nations Unies et du Niger, Hervé Ladsous, Bert Koenders, le Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, et le Commandant de la Force de l'ONUCI, Muhamed Iqbal Asi, ont rendu un hommage solennel aux militaires nigériens disparus le vendredi 8 juin dans un tragique incident à Para, dans la région de Tai, au sud-ouest de la Côte d'Ivoire.

Le Président Alassane Ouattara a exprimé la compassion du peuple ivoirien, assurant que le Gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme aux agissements des auteurs et des instigateurs de ces attaques. Il a loué l'engagement des Casques bleus de l'ONUCI pour leur noble mission en Côte d'Ivoire. « Grace à vous, la Côte d'Ivoire a réussi à préserver la stabilité, à sauvegarder la paix et à retourner à la normalité ; la nation ivoirienne vous sera toujours reconnaissante », a dit le Président Ouattara.

Hervé Ladsous a exprimé la profonde sympathie du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, profondément choqué par cette tragédie. « La médaille qui sera remise tout à l'heure à nos valeureux soldats est le témoignage de notre immense admiration, de notre estime et de notre respect », a-t-il indiqué. Il a souligné que des questions restent encore à être éclairées sur leur mort. « Nous saurons ce qui s'est passé et nous comptons bien que les coupables seront appréhendés et que justice sera rendue », a dit Ladsous. Pour terminer, il a traduit la fraternité des 120 000 Casques bleus à travers le monde, unis dans l'admiration et dans la mémoire de ces militaires nigériens.

Saluant la cohésion plus que jamais renforcée de l'ONU, de la Côte d'Ivoire et du Niger en ces moments tristes pour faire face aux ennemis de la paix, Bert Koenders a souligné que ce sacrifice ne doit pas être en vain. « La noble cause qui nous réunit, à savoir la réalisation d'une Côte d'Ivoire démocratique, unie, sécurisée et stable, pourrait suffire pour nous consoler devant cette difficile épreuve », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le commandant de la force a rendu hommage « à ces braves soldats pour avoir consenti au sacrifice suprême pour l'intérêt de l'humanité », avant d'assurer que leur sacrifice ne serait pas vain. « Leur sang versé aidera certainement au retour d'une paix durable dans une Côte d'Ivoire stable », a estimé le Général Iqbal. Il a assuré que cet incident avait insufflé un nouvel esprit et une plus grande motivation à l'ensemble des troupes pour la réalisation du mandat de la Mission.

Le ministre nigérien Mamadou Youba Diallo, a exprimé la détermination de son pays à poursuivre son appui à l'ONUCI.

La cérémonie s'est achevée par le dépôt de gerbes de fleurs devant les cercueils. Les dépouilles des Casques bleus ont été transportées au Niger après la cérémonie.

(Extrait sonore : Alassane Ouattara, Président de la Côte d'Ivoire ; propos recueillis par nos confrères d'ONUCI FM)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
20/08/2014
Loading the player ...