Myanmar : le PAM et le HCR se mobilisent pour aider les réfugiés et déplacés

Écouter /

Une famille de déplacés au Myanmar.

Les Nations Unies se mobilisent pour venir en aide aux dizaines milliers de réfugiés du Myanmar, qui fuient des zones de violences intercommunautaires dans l’état Rakhine (nord). Le programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU a distribué une aide alimentaire d’urgence à 66.000 personnes déplacées la semaine dernière, notamment du riz et des haricots.  Le PAM a distribué de l’aide dans les localités de Sittwe, Maungdaw, Buthidang et Rathedaung. A Sittwe, le PAM a distribué des rations pour deux jours et dans les autres localités des rations pour 6 jours.

Le PAM dispose de 2.800 tonnes d’aide alimentaire stockées dans 4 entrepôts de la région.

Selon la porte-parole, la principale difficulté pour cette organisation est l’accès aux populations, en raison du mauvais état des routes et des ponts.

Le PAM estime qu’il y a environ 90.000 personnes déplacées qui ont besoin d’assistance, à la suite des violences qui ont éclaté il y a 10 jours. Le PAM est en train de mettre au point un plan d’assistance alimentaire de 3 mois, qui requiert un nouvel appel de fonds aux pays donateurs.

Une équipe, dirigée par le vice-directeur du PAM pour la région est arrivée à Sittwe samedi pour diriger les opérations. Une deuxième équipe est attendue mercredi. L’antenne locale du PAM intervient dans les Etats de Rakhine, Shan, Kachin et Chin.

De son côté, le Haut-commissariat pour les réfugiés a qualifié mardi de « tendue » la situation dans l’état de Rakhine. Citant des chiffres du gouvernement du Myanmar, le HCR note qu’il y avait 48.000 personnes déplacées dans cette région, et que ce chiffre augmente. Environ 1.600 habitations ont été détruites par les violences.

Le HCR avait un bureau sur place dans l’état de Rakhine, qui a été momentanément fermé il y a 10 jours, pour des raisons de sécurité. « Nous espérons déployer sur le terrain nos équipes dès que possible », a indiqué Adrian Edwards, porte-parole du HCR lors d'un point de presse ce mardi à Genève.

Une équipe inter-agences de l'ONU doit se rendre ce mardi à Sittwe, pour une évaluation des besoins.  Le HCR surveille également ce qui se passe au Bangladesh, de l’autre côté de la frontière birmane.

Durant le week-end, 7 bateaux, transportant 128 personnes en provenance de Birmanie, sont arrivés au Bangladesh. En dépit des entretiens menés par le HCR, le Bangladesh a maintenu sa décision de laisser ses frontières fermées. Quelque 139 personnes ont été repoussées par les autorités du Bangladesh lundi aux frontières.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...