Liban : le PAM lance un programme de bons d'achat alimentaire auprès des réfugiés syriens

Écouter /

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a lancé un programme de bons d'achat alimentaire afin de porter assistance à 40 000 réfugiés syriens dans la Vallée de la Bekaa au Liban, dans le cadre d’une opération régionale d’urgence pour soutenir les Syriens qui ont fui les troubles dans leur pays.

Le PAM va venir en aide à 27 000 personnes réfugiées au Liban d’ici la fin du mois de juillet et prévoit de renforcer son action pour atteindre un total de 40 000 personnes avant la fin de l’année. Le système de bons alimentaires permet aux gens vivant en milieu urbain d'acheter leur nourriture, dont des produits frais, auprès des commerces de proximité et stimuler ainsi l’économie locale.

L’agence alimentaire de l’ONU intensifie ses opérations afin de porter assistance à 120 000 réfugiés syriens en Iraq, Jordanie, au Liban et en Turquie. Les évaluations conjointes dans ces pays ont montré que la priorité absolue des réfugiés était l'approvisionnement en nourriture.

«La majorité des Syriens ont laissé derrière eux leur maison et leurs biens – vivant au mieux avec des familles d’accueil et, au pire, dans des maisons abandonnées avec d’autres familles réfugiées», a déclaré Daly Belgasmi, le Directeur régional du PAM pour le Moyen-Orient et l'Afrique du nord. «Le PAM répond aux besoins alimentaires immédiats de ces personnes dans le cadre d'une action conjointe des Nations Unies visant à alléger les souffrances de ces dizaines de milliers de réfugiés syriens ».

Jeudi, les agences humanitaires des Nations Unies et les organisations partenaires ont lancé un appel de fonds de 193 millions de dollars afin de soutenir le nombre croissant de réfugiés syriens dans les pays voisins. Le PAM a besoin de 23,8 millions de dollars pour subvenir aux besoins alimentaires des réfugiés au cours des six prochains mois dans le cadre de cet appel conjoint.

Les agences humanitaires ont enregistré en moyenne l'arrivée de plus de 500 réfugiés syriens par jour dans les pays voisins, au cours des trois derniers mois. Les zones à partir desquelles de nombreuses personnes ont fui comprennent les villes de Homs, Hama et Idleb.

Le PAM a également intensifié ses opérations en Syrie pour venir en aide à un demi-million de personnes qui ont besoin d’une aide alimentaire et se prépare à étendre davantage ses opérations en juillet pour atteindre 850 000 personnes touchées par la crise actuelle.

(Mise en perspective : Jérôeme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...