Les Brésiliens au service de leur conférence : un entretien avec Adriana Venel

Écouter /

Adriana Venel

La ville de Rio est en plein préparatifs de la plus grande conférence du système des Nations Unies. Du jamais vu puisque le Rio Centro, site grandiose de l'Ouest de la capitale brésilienne, s'apprête à accueillir plus de 50 000 participants selon les chiffres officiels, 80 000 selon certaines estimations.

À quelques jours de la tenue de la Conférence de Rio+20 sur le développement durable, le Rio Centro commence à accueillir ses hôtes, ONG, représentants des conventions, représentants du Système des Nations Unies, délégués gouvernementaux et des milliers de Brésiliens embauchés par leur gouvernement et officiant depuis quelques jours dans les nombreux pavillons du Rio Centro et les bâtiments adjacents.

Rio+20 est actuellement dans sa phase préparatoire. Des pourparlers ci et là au forum des ONG, jusqu’au pavillon numéro 5 du Centre des Conférences où se tiennent les dernières négociations des États membres, en vue d'un document final. Les évènements parallèles et les tables rondes sont innombrables. Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs.

Pour rendre compte des travaux de la Conférence de Rio+20, 400 journalistes accrédités sont attendus à Rio. Plusieurs d'entre eux sont déjà sur place. Les Nations Unies un installé un important service des médias pour les soutenir. Le Ministère brésilien des Affaires étrangères, l'Itamaraty, à ses officiers sur place. Tous sont à pied d'œuvre pour servir la Conférence et le Brésil, à l'instar d'Adriana Venel, attachée de presse à l'Itamaraty.

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...