La lutte de Marta Santos Pais contre la vente, la prostitution et la pornographie des enfants

Écouter /

Marta Santos Pais, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies contre la violence faite aux enfants

A ce jour, vingt pays ont ratifié le Protocole facultatif concernant la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie, depuis que la campagne pour la ratification universelle a été lancée, il y a deux ans. La Finlande est le dernier à l'avoir ratifié, le 1er Juin, devenant ainsi le 158ème Etat-parti à ce traité international.

L'invitée de “Voix de femmes” cette semaine, Marta Santos Pais, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies sur la violence contre les enfants, revient sur l'importance de la ratification de ce Protocole qu'elle considère comme une étape cruciale pour le droit des enfants. A cet égard, Marta Santos Pais, indique que «nous approchons de l’objectif de ratification universelle, le renforcement de la protection des enfants contre la violence et la fin de l’impunité pour l’exploitation et les abus sexuels.»

La campagne pour la ratification universelle des protocoles facultatifs se rapportant aux enfants a été lancé par le Secrétaire général des Nations Unies en mai 2010 et reprise par le système des Nations Unies à travers la promotion faite par le bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU sur la violence contre les enfants, l’UNICEF ainsi que le Bureau de la Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme.

(Interview : Marta Santos Pais, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies contre la violence faite aux enfants ; propos recueillis par Cristina Silveiro.)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...