Journée AIEA à Rio : la lutte contre l'acidification des océans au premier plan

Écouter /

De nombreuses agences des Nations Unies ont organisé une journée des océans dans le cadre des évènements parallèles, au Rio Centro à quelques jours de la tenue de la Conférence de Rio+20 sur le développement.

Michel Warnau, Directeur des laboratoires radio-écologie et des laboratoires de l'environnement de l'Agence Internationale de l'énergie atomique, était présent à l'événement, pour annoncer, notamment la création cet été d'un Centre de Recherches sur l'acidification des océans. Un Centre qui sera dirigé par l'AIEA.

L’acidification de l'océan, est le nom donné à la diminution progressive du pH des océans.

Dans le cycle du carbonne naturel, la concentration de dioxyde de carbone (CO2) représente un équilibre de flux entre les océans, la biosphère terrestre, et l’atmosphère. Les activités humaines telles que la combustion de combustibles fossiles et la production de ciment entraînent un nouveau flux de CO2 dans l’atmosphère. Une partie reste dans l’atmosphère, une autre partie est absorbée par les plantes terrestres, et une dernière partie est absorbée par les océans.

L’acidité des océans aurait progressé de 30 % depuis le début de la révolution industrielle, soit une baisse de 0,1 du pH, pour atteindre 8,1 ou 8,14 selon Michel Warnau.

(Interview : Michel Warnau, Directeur des laboratoires radio-écologie au sein du Service des laboratoires de l'environnement de l'Agence internationale de l'énergie atomique; propos recueillis par Maha Fayek)

Le dernier journal
Le dernier journal
01/09/2014
Loading the player ...