Forêts: source d'énergie et de revenu pour plus d'un milliards de personnes

Écouter /

 Les forêts ont un rôle important à jouer dans la transition vers une nouvelle économie plus verte, à condition toutefois que les gouvernements adoptent des programmes et politiques visant à en libérer le potentiel des forêts.

Telle est l’une des conclusions d’un nouveau rapport publié lundi par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur l’un des thèmes majeurs à l’ordre du jour de la Conférence Rio+20, qui se tient cette semaine au Brésil.

Intitulé « La Situation des forêts du monde 2012 », le rapport soutient qu’une utilisation plus durable des ressources forestières peut apporter une contribution significative dans des domaines aussi divers que la réduction de la pauvreté et de la faim, l’atténuation de l’impact des changements climatiques et la création d’énergies renouvelables.

« Les forêts et les arbres des exploitations agricoles sont une source directe de nourriture, d’énergie et de revenus pour plus d’un milliard d’êtres humains, parmi les plus pauvres de la planète », a relevé le Sous-Directeur général de la FAO pour les forêts, Eduardo Rojas-Briales.

« Parallèlement, les forêts retiennent le carbone et atténuent les effets des changements climatiques, maintiennent la pureté de l’eau et des sols et empêchent la désertification. Avec les programmes et politiques adéquats, le secteur peut ouvrir la voie à des économies vertes plus durables », a-t-il assuré.

Le Brésil offre des exemples probants en matière d’aménagement des plantations forestières et ses pratiques optimales peuvent être reproduites dans d’autres pays en développement.

« L’industrie brésilienne de la pâte et du papier est prête à encourager l’innovation dans les biotechnologies et la fixation du carbone forestier à l’appui des activités qui prennent en compte les performances sociales et environnementales », a indiqué la Présidente de l’Association brésilienne de la pâte et du papier (Bracelpa), Elizabeth de Carvalhaes.

L’industrie mondiale des produits forestiers est en première ligne des efforts de conservation des forêts », a pour sa part déclaré Donna Harman, Présidente du Conseil international des associations forestières et du papier (ICFPA). « Avec des pratiques de gestion forestière durable, notre secteur a non seulement un rendement annuel soutenu de bois d’œuvre, mais en garantit l’abondance pour les générations à venir. »

« L’industrie des produits forestiers contribue également aux moyens d’existence et au bien-être des populations en employant des millions de personnes dans le monde et en fabriquant des produits servant à la construction d’abris et à une meilleure alphabétisation. La bio-économie émergente ne peut que renforcer le rôle important de cette industrie », a assuré Mme Harman.

(Mise en persepctive : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...