Côte d'Ivoire : les adieux de Luis Moreno Ocampo

Écouter /

Luis Moreno-Ocampo, Procureur de la Cour pénale internationale (UN Photo/Eskinder Debebe)

A deux semaines de la fin de son mandat, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) vient d'effectuer une mission en Côte d'Ivoire. Luis Moreno Ocampo a rendu compte aux autorités ivoiriennes, mais aussi à l'opposition, du travail effectué par son bureau dans le cadre des enquêtes relatives à la crise ivoirienne.

Au cours de la conférence de presse qu'il a animé le 2 juin, le procureur Ocampo a signifié que son successeur, Fatou Bensouda, sera à l'audience de confirmation des charges, le 18 juin prochain, pour présenter les éléments qui prouvent que l'ancien président Laurent Gbagbo a organisé des crimes pour rester au pouvoir.

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo a estimé samedi à Abidjan que les crimes les plus graves commis durant la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 avaient été perpétrés par “les forces” de l`ex-président Laurent Gbagbo.

Cette déclaration n'a pas été du gout de la famille politique de Laurent Gbagbo. Dimanche 3 juin à Abidjan, Sylvain Miaka Ouretto, le président par intérim du Front populaire ivoirien (FPI), a rejeté du revers de la main les affirmations de Luis Moreno-Ocampo et dénoncé ce qu'il considère comme un complot contre Laurent Gbagbo pour ses convictions.

(Extrait sonore: Luis Moreno Okampo; propos recueillis par René Kapita d'ONUCI FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...