Assemblée générale/Syrie : Bashar Al-Jaafari défend son gouvernement

Écouter /

Bashar Al-Jaafari (à droite), Représentant permanent de la Syrie aux Nations Unies, avec sa délégation dans la salle de l'Assemblée générale (Photo ONU)

Les diplomates et officiels des Nations Unies examinent tout au long de cette journée la question syrienne.

À l'Assemblée générale des Nations Unies Ban Ki-moon n'a pas mâché ses mots; reconnaissant que le régime syrien avait perdu sa légitimité. Nabil Al-Arabi, Secrétaire général de la Ligue des États arabes s'est prononcé en faveur de plus de pression et de sanctions économiques, commerciales, et diplomatiques pour ramener le gouvernement syrien à la raison. Kofi Annan, Émissaire spécial des Nations Unies et de la Ligue des États arabes, exige une solution à la crise pour mettre fin aux souffrances du peuple syrien.

De son côté, Bashar Al-Jaafari, Représentant permanent de la Syries aux Nations Unies, tient les milices militaires anti-Assad pour principales responsables de la dégradation de la situation en Syrie. Ces dernières ont, selon lui, le plein soutien logistique et militaire de pays voisins et perpètrent des crimes contre des innocents, des scientifiques, des médecins et des hommes en uniforme.

Le diplomate syrien fustige la Ligue des États arabes qui a violé le pacte de défense arabe commune; qui « s'acharne à exiger et maintenir des sanctions contre 23 millions de Syriens et qui se montre si hostile à l'égard de la Syrie à l'heure même ou l'on commémore le 45ème anniversaire de l'occupation des territoires arabes en 1967 ».

(Mise en perspective de Maha Fayek ; avec un extrait sonore de Bashar Al-Jaafari, Représentant permanent de la Syrie aux Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...