Asha-Rose Migiro : plaidoyer pour l'emploi des jeunes

Écouter /

La Vice-Secrétaire générale, Asha-Rose Migiro, lors de réunion conjointe du Conseil économique et social et de la Commission de consolidation de la paix sur le thème « Partenariats en faveur de la création d'emplois pour les jeunes dans les pays sortant d'un conflit »ECOSOC PBC emplois jeunes (Photo ONU/Mark Garten)

Il faut « miser sur le long terme » pour développer l'emploi des jeunes dans les pays sortants de conflit. C'est ce qu'a déclaré ce lundi la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, dans le cadre de la réunion « Partenariats en faveur de la création d'emplois pour les jeunes dans les pays sortant d'un conflit ».

Dans ce débat qui s'est tenu au Conseil économique et social des Nations Unies à New York, Asha-Rose Migiro a réitéré que « l'union fait la force » et qu'il est impératif que les Nations Unies, les institutions financières, les ONG, les fondations et le secteur privé joignent leurs efforts pour répondre aux attentes des jeunes et les aider à user le plus possible de leur potentiel sur le marché de du travail.

Lors des deux dernières années les jeunes du monde ont fait entendre haut et fort leurs revendications pour l’emploi, la justice, la dignité et le travail décent. Mais pour Asha-Rose Migiro le défi de l'emploi est critique et bat même son plain dans les régions et pays fragilisés par des situations post-conflits.

Cela est dû à l'absence de moyens, au manque d'infrastructures et aux carences du système éducatif… Pour faire face à ces défis Asha-Rose Migiro veut miser sur le long terme. Elle prône plus d'investissements dans les infrastructures, la formation, l'éducation, et souhaite plus d''implication du secteur privé.

Ce dernier, est selon elle, indispensable pour assurer que les formations des jeunes soient adaptées aux besoins du marché.

(Mise en perspective de Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...