Syrie: plus de 90 tués à Houla; le Conseil de sécurité se réunit en urgence

Écouter /

Martin Griffith (à droite), Chef adjoint de la Mission de supervision des Nations Unies en Syrie, récolte des témoignages dans la mosquée de Houla (Photo : MISNUS)

Les membres du Conseil de sécurité sont en réunion d'urgence ce dimanche 27 mai à New York pour examiner la situation en Syrie après le massacre, samedi 26 mai, de plus de 90 civils, parmi lesquels 32 enfants dans le village de Houla, situé à 25 kilomètres au nord-ouest de la ville de Homs. Ces personnes ont été tuées lors des bombardements de l'armée syrienne qui ont aussi blessé des centaines d'autres.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et l'Envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, condamnent vivement ces crimes brutaux causés par l'utilisation généralisée et disproportionnée de la force qui constituent des violations flagrantes du droit international. Les deux personnalités ajoutent que ces violations sont contraires aux engagements du Gouvernement syrien de cesser d'utiliser des armes lourdes contre des centres peuplés, et de ne pas recourir à la violence sous toutes ses formes. Les auteurs de ces crimes doivent, selon Ban Ki-moon et Kofi Annan, répondre de leurs actes criminels.

Les observateurs de la Mission de supervision de l'ONU en Syrie, dirigés par le Général norvégien Robert Mood, ont confirmé ces tueries après avoir vu et dénombré les corps de plus de 32 enfants âgés de moins de 10 ans, et de plus de 60 adultes dans le village de Houla.

L'ONU estime à plus de neuf milles le nombre de personnes, principalement des civils, qui ont été tuées en Syrie, sans compter de dizaines de milliers de déplacés, depuis les 14 mois de soulèvement de la population contre le régime du Président Bashar al-Assad.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani et Frédéric Choinière)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...