Soudan du Sud : Navi Pillay appelle le gouvernement à poursuivre ses efforts en faveur des droits de l’homme

Écouter /

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a encouragé vendredi le Soudan du Sud à poursuivre « son long chemin vers la paix, la prospérité et la pleine réalisation des droits de l’homme », tout en saluant l’engagement de ce pays en faveur des droits de l’homme.

Dans un communiqué de presse publié à la veille de la fin de sa mission de cinq jours au Soudan du Sud, Navi Pillay a souligné l’importance de résoudre les problèmes de détention arbitraire, de torture et de violence contre les femmes, en créant un cadre juridique qui reconnait et protège les droits de l’homme.

« Dans une certaine mesure, le Soudan du Sud commence à zéro lorsqu’il s’agit de faire passer des lois et de créer des institutions efficaces, ce qui peut être un avantage majeur. J’ai donc exhorté le gouvernement à ratifier l’ensemble des traités internationaux sur les droits de l’homme dés que possible », a déclaré Navi Pillay.

Durant sa visite, la Haut Commissaire a rencontré le Président Salva Kiir ainsi que d’autres représentants du gouvernement, de la société civile et de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).

Navi Pillay s’est félicitée de l’engagement du Président Kiir à ratifier les traités fondamentaux relatifs aux droits de l’homme et a indiqué espérer que le pays accède également aux autres conventions sur la protection des enfants, des personnes handicapées, des travailleurs migrants et contre la discrimination des femmes.

« Les droits de l’homme ne sont pas négociables et ne peuvent être sélectionnés sur le volet. Il n’y aucune excuse pour ne pas les respecter ou pour les violer, même pas le jeune âge d’un Etat. L’ensemble des Soudanais du sud que j’ai rencontrés lors de cette visite m’ont clairement dit qu’ils souhaitent que ces droits soient reflétés dans leur vie quotidienne », a expliqué Navi Pillay.

La Haut Commissaire a souligné le besoin de combattre l’impunité, particulièrement au sein des forces de sécurité. Elle a reconnu qu’il y avait eu une amélioration lors de la campagne de désarmement civil qui a lieu actuellement dans l’Etat du Jonglei, où des soldats qui auraient commis des crimes ont été arrêtés et poursuivis en justice.

Navi Pillay a aussi attiré l’attention sur la situation précaire de nombreuses femmes victimes de viol ou de violences domestiques.

« J’ai rencontré plusieurs ONG et des femmes qui m’ont parlé très franchement de leurs problèmes et des problèmes d’autres femmes. Ils m’ont fait part des faiblesses des droits des femmes qui vivent dans les zones rurales du Soudan du Sud. Elles ont décrit le système tyrannique des dots qui encourage les mariages forcés et précoces », a fait savoir Navi Pillay.

La Haut Commissaire a également condamné les récents bombardements de l’aviation des forces armées soudanaises au Soudan du Sud, et souligné que la seule façon de trouver une solution aux différends frontaliers entre les deux pays est la négociation.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...