Soudan du Sud : L'OIM soutient la démobilisation de soldats et la réintégration d'anciens combattants

Écouter /

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) participe à la démobilisation de soldats et la réintégration d'anciens combattants au Soudan du Sud. Cette semaine, un groupe de 285 anciens soldats de l'Armée populaire de libération du Soudan (APLS) a terminé sa formation professionnelle destinée à les réinsérer dans la vie civile dans l'Etat d'Equateur oriental.  Les cours, soutenus par la Commission sud-soudanaise du désarmement, de la démobilisation et de la réintégration (DDR), en partenariat avec l'OIM et le PNUD, ont été suivis par un total de 5 755 anciens soldats dans tout le pays au cours des cinq derniers mois.

Dans le cadre d'un programme de DDR au Soudan du Sud financé par le PNUD, l'OIM apporte un soutien aux anciens combattants en matière de développement des compétences et leur fournit des aides pour trouver des moyens d'existence, améliorer leurs possibilités de travail et générer un revenu suffisant pour leur permettre de retourner à la vie civile. Leur réintégration contribue également au développement de leurs communautés.

Le programme, lancé au milieu de l'année 2010, ciblait 12 525 candidats. L'OIM a jusqu'ici fourni une aide à la réintégration à plus de la moitié d'entre eux dans quatre des dix états du Soudan du Sud, à savoir Warab, Bahr-el-Ghazal occidental, Bahr-el-Ghazal du Nord et Equateur oriental.

Les diplômés de cette semaine ont reçu une formation dans les secteurs du transport, de la gestion de petite entreprise, de la transformation alimentaire, de la mécanique automobile et de la charpenterie.

Lotiras Jino Murise, démobilisé de l'APLS depuis 2008, a choisi une formation de mécanicien. Il a expliqué qu'il avait tiré profit de cette formation et qu'il avait hâte de pouvoir trouver un travail dans sa nouvelle formation. « Sans formation, il serait très difficile de m'adapter à la vie civile », a-t-il déclaré.

La deuxième phase du programme de DDR au Soudan du Sud sera lancée prochainement et ciblera 150 000 anciens combattants. Il deviendra donc le programme de DDR le plus important et le plus ambitieux du monde.

L'OIM a mis en œuvre des programmes de DDR en Afrique depuis 20 ans dans 12 pays, à savoir l'Angola, le Congo Brazzaville, la Côte-d'Ivoire, la RDC, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Mozambique, la Sierra Leone, le Soudan du Sud, le Soudan et l'Ouganda. Actuellement, l'OIM met en œuvre des projets de DDR en RDC, en Ouganda et au Soudan du Sud et des projets de réforme dans le domaine de la sécurité en Somalie, en RDC et en Sierra Leone.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...