Somaliland : bons d'achat alimentaire pour les familles victimes de la faim

Écouter /

Une femme à Burao, dans le sud ouest de la Somalie, utilise un bon d'achat alimentaire du PAM pour acheter de la viande de mouton à un marchet local. Photo: WFP/Challiss McDonough

Des milliers de personnes au Somaliland ont désormais un régime alimentaire plus riche en viande à la suite d’une initiative innovante du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) visant à fournir aux parents des bons d'achat alimentaire pour les aider à acheter des aliments nutritifs auprès des commerçants locaux.

Dans le cadre de ce programme, les populations reçoivent des bons d’achat alimentaires d'une valeur de 80 dollars chaque mois qu'elles peuvent utiliser pour acheter différents aliments comme du riz, de l’huile pour cuisiner et de la viande de chameau et d'agneau.

Jusqu’à présent, environ 15 000 personnes dans le nord-ouest de la Somalie bénéficient de ces bons d'achat qui sont une alternative aux rations alimentaires.

Le PAM prévoit d’étendre l’initiative à d’autres régions plus tard cette année.

«L'utilisation de bons alimentaires offre aux populations plus de choix sur la nourriture qu'ils souhaitent manger, et donne au PAM un nouvel outil efficace pour fournir une assistance alimentaire aux plus vulnérables», a déclaré Stefano Porretti, Directeur du PAM pour la Somalie. «Dans le même temps, les bons d'achat alimentaire aident l’économie locale en soutenant les petits et moyens producteurs et négociants locaux».

La première phase du projet est liée au programme de nutrition mis en place par le PAM pour les jeunes enfants à Burao, au Somaliland. Auparavant, la famille de chaque enfant sous traitement pour la malnutrition modérée recevait du PAM une ration mensuelle de vivres, mais le PAM a désormais commencé à distribuer des bons d'achat qui permettent aux familles d'acheter directement de la nourriture auprès des détaillants locaux.

Le PAM travaille en partenariat avec le Danish Refugee Council (DRC) pour distribuer les bons alimentaires, en coordination avec Medair, une organisation non gouvernementale qui gère le programme de nutrition à Burao.

Dans la première phase du projet, 13 commerçants locaux s'étaient inscrits à ce projet et avaient accepté les bons d'achat. Parmi ces commerçants, certains vendent de la viande de chameau et d'agneau, qui sont les aliments de base pour la plupart des personnes vivant dans cette région pastorale et qui jouent un rôle clé dans l'amélioration de l'état nutritionnel.

L'initiative a connu un grand succès. Une fois les bons distribués, il y a eu une nette augmentation du nombre de personnes amenant leurs enfants pour passer des examens nutritionnels. Par conséquent, les enfants malnutris auront plus de chances de recevoir le traitement dont ils ont besoin pour développer leur corps et leur esprit.

Le PAM prévoit éventuellement d'élargir cette approche par bons d'achat alimentaire aux activités de secours, de réhabilitation et de résilience à travers le pays, là où les conditions du marché le permettent.

Ce nouvel outil apporte au PAM une meilleure flexibilité dans son assistance auprès des populations somaliennes vulnérables. Le PAM distribuera des bons alimentaires suivant les saisons lors desquelles les périodes de récolte permettent de disposer de nourriture sur les marchés mais continuera de distribuer des rations alimentaires pendant les périodes de soudure lorsque la nourriture devient rare.

Depuis le début de la crise alimentaire l'année dernière, le PAM a fourni une assistance à 1,5 million de personnes dans les zones où l'accès est possible en Somalie. Les pluies longtemps attendues et une bonne récolte ont contribué à faire régresser la famine mais les avancées réalisées dans les domaines de la sécurité alimentaire et de la nutrition restent fragiles.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genèv ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...