Somalie : l'ONU salue l'élan du processus politique à trois mois de la fin de la transition

Écouter /

Augustine Mahiga, Représentant spécial pour la Somalie, avec des troupes de l'AMISOM (Photo ONU/Stuart Price)

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, Augustine Mahiga, s'est félicité vendredi 25 mai des résultats d'une récente réunion avec les principaux signataires de la feuille de route vers la fin de période de transition dans ce pays. Cette réunion a notamment permis de surmonter plusieurs des obstacles qui se posaient à l'adoption de la nouvelle Constitution provisoire avant le 20 août prochain.

Le 23 mai, à Addis Ababa, en Éthiopie, les signataires de la feuille de route ont convenu que le groupe des 135 « aînés » traditionnels seront chargés de sélectionner les 825 membres de l'Assemblée nationale constituante. Cette Assemblée se réunira ensuite le 2 juillet pour adopter la nouvelle Constitution provisoire avant le 10 juillet, puis les membres du Parlement. Les « aînés » seront assistés par un Comité technique de sélection qui aura pour tâche d'assurer que les futurs parlementaires répondent aux critères d'éligibilité définis par la Conférence de Garowe. Cette Conférence fixe des échéances claires pour la fin de la transition et appelle à un ordre constitutionnel dans le cadre d'une nouvelle Somalie fédérale.

« La Somalie est à moins de 90 jours de l'événement le plus déterminant de son histoire récente », a souligné le Représentant spécial, avant de se féliciter que les accords conclus à Addis Ababa aient permis d'écarter tous les obstacles procéduriers.

Dans un communiqué, les signataires de la feuille de route recommandent au Président du gouvernement fédéral de transition de convoquer l'Assemblée nationale constituante par décret et de conduire le processus constitutionnel à son terme, tout en souhaitant que le Plan de sécurité et de stabilisation « tant attendu » soit finalement adopté afin de pouvoir poser les bases de la sécurité et de la justice en Somalie.

« Nous n'avons plus de temps à perdre alors que la Somalie et ses partenaires s'efforcent de garantir un processus participatif, légitime, transparent et avant tout dirigé par les Somaliens eux-mêmes », a affirmé le Représentant spécial.

(Extrait sonore : Augustine Mahiga, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Somalie)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...