Saoudata Aboubacrine : rêve d'un parlement, d'un conseil et des droits sur les ressources naturelles, pour les Touarègues

Écouter /

Saoudata Aboubacrine est l'invitée de « Voix de femmes » cette semaine. Activiste touarègue d'origine burkinabè et malienne, Saoudata Aboubacrine est actuellement Secrétaire générale du Comité de coordination des peuples autochtones d'Afrique (IPACC) et à la tête de TINHINAN, l'Association pour l'épanouissement des femmes nomades.

Au micro de la Radio des Nations Unies, cette femme touarègue expose les revendications des touarègues qui vivent aujourd'hui dans cinq pays de l'Afrique sahélienne dont l'Algérie, le Burkina Faso, la Libye, le Mali, et le Niger. Elle évoque également la situation de l'Azawad au nord du Mali.

Selon Sadouata Aboubacrine, la vision touarègue « la plus commune actuellement » est d'avoir les mêmes droits que ceux dont bénéficient les Samis, peuple autochtone d'Europe du nord, avec un parlement, un conseil commun ainsi que des avancées sur l'octroi des droits sur leurs ressources naturelles.

« Je crois que si les différents pays où se trouvent les Touarègues mettent en œuvre la Déclaration sur les peuples autochtones, ça serait un des grands rêves de ces peuples qui sera réalisé, » déclare Sadouata Aboubacrine.

(Interview : Sadouata Aboubacrine, Secrétaire générale du Comité de coordination des peuples autochtones d'Afrique (IPACC) et leader de TINHINAN, l'Association pour l'épanouissement des femmes nomades ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...