Sahel: il faut des fonds maintenant pour sauver des vies, selon la star de foot Raúl González

Écouter /

Raúl González, ambassadeur de bonne volonté de la FAO, constate la situation sur le terrain, au Tchad (Photo : FAO)

La star du football espagnol, Raúl González, en visite dans l'Ouest du Tchad, particulièrement frappée par la sécheresse, a joint sa voix aux appels urgents de financement pour prévenir une crise majeure alimentaire et nutritionnelle au Sahel où plus de 17 millions de personnes sont menacées de famine et plus de 1 million d'enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë.

Les effets combinés de la sécheresse, de la pauvreté chronique, des prix élevés des denrées alimentaires, des déplacements de populations et des conflits ont conduit à des baisses spectaculaires de la production alimentaire dans le Sahel. Au Tchad, par exemple, la production céréalière a diminué de près de la moitié par rapport à celle de l'année dernière. Et le conflit en Libye, pays limitrophe, a provoqué le retour d'un grand nombre de travailleurs expatriés, ce qui aggrave encore la situation économique désastreuse.

En sa qualité d'ambassadeur de bonne volonté de la FAO, Raúl González s'est rendu au Tchad en soutien aux efforts conjoints de la FAO et de la Commission européenne pour aider à permettre aux populations les plus touchées de se nourrir à nouveau. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la campagne « Football professionnel contre la faim » développée par la FAO et la Commission européenne en collaboration avec l'Association des ligues européennes de football professionnel (EPFL).

En 2012, la Commission européenne a augmenté son financement à la FAO au Tchad par 1 million d'euros, portant ainsi sa contribution globale à la crise du Sahel en 2012 à 290 millions d'euros. Au Tchad, avec le financement de la Commission européenne, la FAO fournit une assistance visant à sauver des vies et protéger des moyens d'existence qui pourra faire la différence pour plus de 300 000 personnes.

Pour soutenir la résilience de près de 7 millions de personnes dans les pays les plus touchés, le Burkina Faso, le Tchad, la Gambie, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal, la FAO a demandé 97 millions de dollars pour des actions telles que la distribution des semences, des systèmes d'irrigation à petite échelle la production de fourrage et de campagnes de vaccination. Un déficit de financement de 74 millions de dollars reste encore à pourvoir.

La visite de Raúl au Tchad fait partie de la campagne “Football professionnel contre la faim”, lancée en 2008 par l'EPFL – représentant les 30 plus grandes ligues de football professionnel et près de 800 clubs à travers l'Europe, et la FAO.

Les crises ont les conséquences les plus dévastatrices sur les communautés rurales où les gens dépendent principalement de l'agriculture pour leur survie. La FAO et la Commission européenne se donnent comme priorité d'aider ces communautés à retourner à l'agriculture afin qu'ils puissent se nourrir à nouveau. Elles visent également à s'attaquer aux causes sous-jacentes de la vulnérabilité pour augmenter la résilience des populations aux chocs futurs.

(Extrait sonore : Raúl González, star du football espagnol et Ambassadeur de bonne volonté de la FAO; mise en perspective de Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...