Palestine : Un Expert indépendant de l’ONU « écœuré » par les violations dans les prisons israéliennes

Écouter /

Richard Falk

Le Rapporteur spécial de l’ONU pour les droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés s'est dit « écœuré  par les violations continues des droits de l’homme dans les prisons israéliennes », se référant ainsi à la grève de la faim engagée par un millier de détenus palestiniens. Ce mouvement collectif de grève de la faim entamé depuis le 17 avril dernier touche près d’un tiers des Palestiniens détenus par Israël.

Dans ces conditions, Richard Falk appelle les autorités israéliennes à respecter les obligations internationales en matière de droits de l’homme à l’égard des détenus palestiniens.

Dans un communiqué rendu publique ce mercredi 2 mai à Genève, l'Expert indépendant appelle Israël à traiter ces grévistes de la faim selon les standards internationaux, y compris en autorisant les visites des familles.

Ces prisonniers en grève de la faim réclament l’abolition de l’isolement carcéral et de la détention administrative, une disposition héritée du mandat britannique sur la Palestine qui permet l’incarcération sans inculpation ni jugement de suspects pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment.

Richard Falk appelle donc la communauté internationale à veiller à ce qu’Israël respecte les lois et normes internationales en matière de droits de l’homme dans sa façon de traiter les prisonniers palestiniens.

L'Expert indépendant de l'ONU rappelle que depuis 1967 « près de 750.000 Palestiniens, dont 23.000 femmes et 25.000 enfants ont été en détention dans les prisons israéliennes, soit approximativement 20% du total de la population palestinienne des territoires occupés ».

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...