Ouganda : l'afflux des réfugiés congolais augmente suite aux combats dans l'est de la RDC

Écouter /

A la fin de la semaine dernière, les combats entre les forces gouvernementales congolaises et les troupes rebelles ont généré un nouvel afflux de personnes déracinées vers le sud-ouest de l'Ouganda. Selon les autorités locales ougandaises, entre 13 000 et 15 000 personnes ont traversé la frontière ces derniers jours.

Des membres du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), accompagnés par des fonctionnaires chargés de gérer l'afflux des réfugiés, se sont rendus dans la ville frontalière de Bunagana vendredi 18 mai et ont trouvé environ 6000 à 7000 Congolais qui campaient dans la zone, dans des bâtiments ou dormant en plein air. Ils sont originaires de villages situés dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Beaucoup étaient déjà déplacés par de précédents affrontements survenus durant le mois de mai.

Le HCR a commencé à transférer le 18 mai des personnes depuis la frontière vers un centre de transit à Nyakanbande. Environ 1000 personnes ont ete transportées alors que d'autres se sont rendus au centre de transit par leurs propres moyens. Il y avait 6163 personnes à Nyakanbande où la capacité d'accueil est mise à rude épreuve. Pour réduire le surpeuplement à Nyakanbande, le HCR intensifie le transport des personnes souhaitant se rendre dans l'installation de Rwamwanja, à environ 370 kilomètres vers le nord.Lundi 21 mai, le HCR a transporté 1471 personnes par un convoi vers Rwamwanja et prévoie davantage de convois permettant de transporter 1000 à 1500 personnes. Toutefois, de nombreux réfugiés congolais souhaitent rester près de la frontière dans l'espoir que les combats se terminent pour pouvoir rentrer chez eux. Les récents combats ont également causé un déplacement de population à l'intérieur de la province du Nord-Kivu, avec au moins 12 000 personnes enregistrées en tant que déplacés internes à Jomba et Bwesa dans le territoire de Rutshuru entre le 10 et le 15 mai. La plupart des déplacés sont hébergés dans des familles d'accueil ou ont trouvé refuge dans des bâtiments scolaires.

Au Rwanda, de plus petits nombres de Congolais continuent de traverser la frontière et de se diriger vers le camp de transit Nkamira dont la capacité d'accueil est largement dépassée. Ce camp de transit accueille actuellement 9006 personnes. 107 personnes sont rentrées au Congo ce week-end et le HCR surveille cette tendance.

Depuis le 27 avril, lors de la reprise des affrontements entre les forces armées congolaises et les soldats fidèles à l'ancien chef rebelle Bosco Ntaganda, des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées au Nord-Kivu ou vers l'Ouganda et le Rwanda. Ntaganda avait rejoint les forces armées dans le cadre de l'accord de paix de 2009, mais il est recherché pour crimes de guerre par la Cour pénale internationale. Le HCR craint d'autres déplacements massifs de population, à moins que les parties rivales ne s'accordent sur le rétablissement de la paix.

(Extrait sonore: Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...