ONU : un concert pour un mémorial sur l'esclavage transatlantique

Écouter /

Rachelle Jeanty en concert dans la salle de l'Assemblée générale, à New York (Photo : UN Webcast)

L'Assemblée générale des Nations Unies a accueilli, mardi soir, à New York, quatre groupes d'artistes d'origines africaines ainsi que d’éminents intervenants dans le cadre d'un concert « en l'honneur des héros, des résistants et des survivants » de la traite négrière transatlantique, organisé par les Nations Unies et la Mission permanente de la Jamaïque.

L'objectif de cet évènement était de lever des fonds pour l'érection d'un mémorial, au Siège de l'ONU à New York, à la mémoire des 12,5 millions de personnes qui ont traversé l'Atlantique depuis l'Afrique en tant qu'esclaves, de leurs descendants et de l'héritage qu'ils ont légué.

Parmi les musiciens qui ont usé de leur talent à l'occasion, se trouvait Rachelle Jeanty. Cette chanteuse d'origine haïtienne à la voix brillante, a travaillé avec des artistes de renommée, tels que Eddy Mitchell, Johnny Halliday, Robert Charlebois, et Céline Dion. Elle a été a été nominée pour les SOBA Awards et a reçu le prix Rythme FM.

Au micro de la Radio des Nations Unies (#radio_onu), Rachelle Jeanty revient sur le rôle de son pays dans la traite négrière, l'importance symbolique du concert et la nature du mémorial qui pourrait être érigé, ainsi que sur son projet « Realized soul ».

Si vous souhaitez contribuer à la création de ce monument, ou soumettre vos propositions, vous pouvez vous rendre sur le site www.unslaverymemorial.org, en anglais.

(Interview : Rachelle Jeanty, chanteuse haïtienne primée ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Écoutez la version intégrale de l'entrevue avec Rachelle Jeanty Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...