ONU : la Tunisie doit garantir le droit à l'éducation

Écouter /

«La Tunisie est à un tournant de son histoire. Si le pays ne parvient pas à garantir dans sa nouvelle constitution et ses nouvelles lois les plus hauts standards de protection des droits de l’homme, en particulier le droit à l’éducation, la Tunisie manquera une occasion historique. » C'est la mise en garde adressée ce mercred par le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’éducation, Kishore Singh, lors de la conférence de presse clôturant sa mission de dix jours dans ce pays.

L’expert indépendant des Nations Unies a rappelé au gouvernement son obligation de garantir et de protéger la liberté académique, dans un pays où des groupes extrémistes religieux se sont récemment rendus coupables d’actes de violence dans les universités.

Il a également attiré l’attention sur les disparités d'accès entre les zones urbaines et rurales; sur l’urgence d’assurer la qualité de l’éducation et sur l'importance d'établir des liens entre l’enseignement technique et professionnel et le lieu de travail, afin d’aborder la question du chômage des jeunes diplômés.

Kishore Singh s’est par ailleurs félicité des progrès de la Tunisie dans le domaine de l’éducation, notamment de son niveau remarquable d’accès à l’enseignement primaire, du financement qui lui est accordé et de la participation majoritaire des filles et des femmes qui représentent les deux tiers des étudiants inscrits dans l’enseignement secondaire.

(Mise en persepctive : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...