ONU: la mortalité maternelle a été divisée par deux en 20 ans

Écouter /

La mortalité maternelle a été divisée par deux en 20 ans dans le monde, selon un rapport de l'ONU publié ce mercredi.

En 2010, 287 000 femmes sont mortes à cause de leur grossesse, de leur accouchement ou après la naissance de leur enfant, soit une baisse de 47% depuis 1990.

Malgré de remarquables progrès, des efforts restent à faire car une femme meurt des complications liée à sa grossesse toutes les deux minutes, selon le rapport « Tendances en matière de mortalité maternelle 1990-2010 », réalisé pour l'Organisation mondiale de la Santé, l'UNICEF, le Fonds pour la population et la Banque mondiale. Presque 99% des décès maternels ont lieu dans les pays en développement, et la plupart peuvent être évités.

Sur les 287.000 décès maternels en 2010, 56% concernent l'Afrique sub-saharienne et 29% en Asie du Sud, deux régions qui représentent 85% du total. Deux pays représentent à eux-seuls un tiers de la mortalité maternelle, l'Inde (19%) et le Nigéria (14%).

La définition de la mortalité maternelle correspond à un décès se produisant pendant la grossesse ou au cours des 42 jours après l'accouchement, de toute cause liée ou aggravée par la grossesse, ou la manière dont il a été pris en charge.

(Interview : Yves Bergevin, Conseiller en santé maternelle au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP); propos recueillis par Florence Westergard)

Entrevue intégrale avec Dr. Yves Bergevin, Conseiller en santé maternelle au FNUAP Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...