OMS : des techniques simples pour sauver près d'un million de prématurés

Écouter /

Le Docteur José M. Belizán (Photo : Jordi Trujols/Radio des Nations Unies)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé en mai son premier rapport sur les naissances prématurées, intitulé « Arrivés trop tôt : rapport des efforts mondiaux portant sur les naissances prématurées ».

Selon le rapport conjoint, auquel ont contribué plus de 100 spécialistes provenant de plus de 40 organisations, les naissances prématurées sont la deuxième cause de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde, derrière la pneumonie. Environ 15 millions de bébés sont nés prématurément chaque année, dont 1,1 million perdent la vie. Cependant, selon les conclusions principales du rapport, 75% d'entre eux pourraient survivre grâce à des traitements peu coûteux.

Parmi les exemples de techniques simples et économes cités dans le rapport figurent l'administration de stéroïdes anténatales pour les mères qui ont des contractions avant terme, ou encore l'application de la méthode « kangourou », dans laquelle l'enfant est gardé sur la poitrine de sa mère, lui procurant un contact « peau à peau », la chaleur de son corps, l'allaitement fréquent sur demande et l'attention constante de sa mère et qui constitue une alternative aux incubateurs.

Selon l'OMS, l'incidence des naissances prématurées qui représentent entre 9 et 12% des naissances dans le monde ne présentent pas de grande disparité entre les pays qu'ils soient à fort ou à faible revenu.

Le rapport établit le seuil de « prématurité » à 37 semaines de gestation ou moins. Les naissances avant terme entraînent des séquelles néfastes allant de la cécité, aux problèmes neurologiques ou physiques jusqu'à la mort.

L'OMS espère que le rapport sera une première étape pour que des politiques conséquentes soient appliquées et que les communautés à travers le monde soient sensibilisées.

(Interview: Docteur José Belizán, éditeur principal de « Arrivés trop tôt : rapport des efforts mondiaux portant sur les naissances prématurées »; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...