OIT : Juan Somavia examine la tendance dans la zone euro

Écouter /

Le Directeur général de l'OIT Juan Somavia à l'ouverture de sa dernière Conférence internationale du Travail (Photo : OIT)

Plus de 4000 délégués des 185 Etats Membres de l'Organisation internationale du travail (OIT) participent à la 101e session de la Conférence internationale du Travail qui a débuté le 30 mai à Genève et s'achèvera le 14 juin prochain. Dans son intervention à cette Conférence, Juan Somavia, le Directeur général de l'OIT, a mis un accent particulier sur la zone euro où des politiques sévères pourraient provoquer, selon lui, une réaction des pays les plus vulnérables de cette région.

« Les politiques menées dans la zone euro sont extrêmement préoccupante pour l'OIT » estime Juan Somavia. « L'austérité appliquée à la consolidation fiscale conduit à la stagnation économique, la perte des emplois, la réduction de la protection sociale et des coûts humains énormes. Cela affaiblit les valeurs sociales dont l'Europe était pionnière en la matière » a-t-il ajouté.

Chaque Etat Membre de l’OIT qui participe à la Conférence internationale du Travail y est représenté par une délégation composée de deux délégués gouvernementaux, un délégué employeur et un délégué travailleur et de leurs conseillers respectifs.

Rappelons que le BIT a élu le 28 mai, Guy Ryder au poste de Directeur général. Ryder qui va succéder à Juan Somavia, occupait jusqu'ici les fonctions de Directeur exécutif responsable des normes et des principes et droits fondamentaux au travail. Son mandat débutera en octobre 2012 pour une durée de cinq ans.

(Extrait sonore : Juan Somavia, Directeur général de l'OIT ; mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...