Le TPIR renvoie l'affaire Ntaganzwa devant la justice rwandaise

Écouter /

Le Tribunal pénal international des Nations Unies pour le Rwanda (TPIR) a annoncé jeudi 24 mai le renvoi de l’affaire concernant un ancien maire, Ladislas Ntaganzwa, devant la justice rwandaise. L’accusé n’a toujours pas été appréhendé.

Ladislas Ntaganzwa est notamment inculpé de génocide, de crimes contre l’humanité et de violations des Conventions de Genève. En 1994, à l’époque des faits, l’accusé était Bourgmestre de la commune de Nyakizu et Président de la section locale du Mouvement révolutionnaire national pour le développement (MRND).

Ce cas est le quatrième à être renvoyé par le TPIR devant la justice rwandaise, a indiqué le TPIR dans un communiqué de presse. Le Procureur du TPIR a reçu pour instruction de remettre au plus vite au Procureur de la République du Rwanda l’ensemble des éléments à charge contre le fugitif. Dans son jugement, la Chambre a exprimé l’espoir que la justice rwandaise respectera son engagement d’appliquer les normes les plus élevées de justice internationale.

Basé à Arusha, en Tanzanie, le TPIR a été établi après le génocide rwandais. Au moins 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués au cours de trois mois d’effusion de sang après la mort du président rwandais Juvénal Habyarimana et de son homologue burundais Cyprien Ntaryamira, dans l’explosion de leur avion, abattu au-dessus de la capitale, Kigali, le 6 avril 1994.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...