La Conférence du désarmement toujours dans l'impasse

Écouter /

Nassir Abdulaziz Al-Nasser Président de l'Assemblée générale de l'ONU (UN-Photo Lou Rouse)

Toujours dans l'impasse, la Conférence du désarmement ne cesse d'intriguer. Au rang de ceux qui souhaitent le changement : Nassir Abdel Aziz Al-Nasser, Président de l’Assemblée générale de l’ONU qui prévient que le maintien de la Conférence dans l’impasse pourrait continuer d’avoir des conséquences inquiétantes sur le rôle, la fonction et l’avenir même de cette Conférence.

Quoiqu'ayant un responsabilité incontestable pour faire avancer l’ordre du jour du désarmement international, et contribuer à un monde exempt d’armes nucléaires, la Conférence du désarmement, seule instance des Nations Unies autorisée à négocier les questions de désarmement au niveau international, peine depuis des décennies à jouer son rôle.

Al-Nasser qui s'exprimait à l'occasion de l'ouverture de la présente session de la Conférence du désarmement a souhaité que cette dernière prenne enfin ses responsabilités par une action collective.

La cessation de la course aux armements nucléaires, la prévention d’une guerre nucléaire, l’interdiction de la production de matières fissiles pour les armes nucléaires et autres dispositifs et explosifs font partie des nombreux sujets qui seront débattus lors de la présente session.

Mise en perspective de Maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...