Iraq : de plus en plus de Syriens se réfugient dans la province de Dohuk

Écouter /

Des enfants syriens cherchant un refuge pour fuir la violence. Davantage de Syriens se réfugient au nord de l'Iraq.

De plus en plus de réfugiés syriens arrivent au nord de l’Iraq où les humanitaires leur distribue de l’aide de première nécessité. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), quelque 98 familles syriennes fuyant les violences dans leur pays sont arrivés au camp de réfugiés de Domiz, dans la province de Dohuk, au nord de l’Iraq. Ces réfugiés, qui traversent la frontière, le font par petit groupe. Selon l'OIM, il ne s'agit pas d'un afflux massif mais c'est un afflux régulier.

Selon le porte-parole de l'OIM, les récits de ces réfugiés sont tous identiques. « Ils fuient les violences et l'insécurité. Ce sont tous des Syriens forcés et contraints de quitter leur pays. Ce sont des personnes qui espèrent rentrer dans leur pays dès que la situation le permet », fait remarquer Jean-Philippe Chauzy.

En partenariat avec le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), l'OIM a distribué une aide non alimentaire aux réfugiés syriens du camp de Domiz. Il s'agit généralement de couvertures, d'ustensiles de cuisine et des matelas.

Au total, l’OIM a distribué de l’aide à quelque 1 551 réfugiés syriens au camp de Domiz, qui abrite 2.835 réfugiés syriens, soit plus de la moitié des 4.200 personnes qui ont quitté les provinces syriennes d’Hasaka, d’Halab, de Damas et de Rif Dimashq.

Selon des prévisions du bureau des migrations de Dahuk, quelque 7.000 réfugiés supplémentaires pourraient arriver au camp de Domiz le mois prochain.

(Interview : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...