FAO : protéger les droits de propriété des paysans aux terres

Écouter /

La FAO a salué vendredi 11 mai, l’adoption par le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) d’une série de directives internationales d’une grande portée ayant pour vocation d’aider les gouvernements à protéger les droits de propriété ou d’accès des peuples aux terres, aux forêts et aux pêches.

Les nouvelles Directives volontaires pour une Gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale énoncent les principes et pratiques pouvant servir de référence aux gouvernements lors de l’élaboration des lois et de l’administration des droits relatifs aux terres, aux pêches et aux forêts.

Les directives ont été mises au point dans le cadre d’un processus de consultation inclusif lancé en 2009 par la FAO. Leur but est de promouvoir la sécurité alimentaire et le développement durable en améliorant la sécurité d’accès aux terres, aux pêches et aux forêts, et en protégeant les droits de millions de personnes souvent très pauvres.

La question de « mainmise sur les terres » qu’affrontent ces directives a été au cœur des débats publics. Si les directives reconnaissent que des investissements responsables des secteurs public et privé sont essentiels pour améliorer la sécurité, elles recommandent également de mettre en place des mécanismes de sauvegarde afin de protéger les droits fonciers des populations locales ainsi que les droits de l’homme, les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et l’environnement.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...