Élection de François Hollande : analyse des relations franco-africaines

Écouter /

Les gens s'interrogent sur les conséquences de l'élection de François Hollande par rapport à la politique étrangère de la France. Pour certains, il ne faut pas s'attendre à des chamboulements, mais à des clarifications et des ajustements. C'est ce que pense le professeur Christian Bouquet qui enseigne la géopolitique à l'université de Bordeaux.

Les réactions, sur le continent africain, à l’élection de François Hollande à la présidence de la République française, n’ont pas tardé. Le président du Bénin, Boni Yayi, également président en exercice de l’Union africaine a exprimé ses attentes à l’égard du nouveau président français. Le chef de l’Etat béninois attend de François Hollande qu’à l’avenir, la France construise un partenariat plus équilibré avec le continent africain et que le président français devienne le porte-parole de l’Afrique dans les instances onusiennes, notamment en ce qui concerne la crise malienne.

« Il y a lieu que sous la présidence de François Hollande, la France fasse mieux que par le passé pour que nous puissions arriver à un partenariat stratégique. Sur le plan commercial, financier et économique, nous sommes très liés, nous partageons le même destin. J'attends aussi de la présidence française, sous le président François Hollande, que les grands dossiers aujourd'hui inscrits à l'ordre du jour, en ce qui concerne la gouvernance mondiale, réservent une place de choix au continent africain » a ajouté le président du Bénin.

(Christian Bouquet, professeur de géopolitique à l'université de Bordeaux; propos recueillis par Adam Soro d'ONUCI-FM)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...