CPI/RDC : Germain Katanga coupable au-delà du « doute raisonnable »

Écouter /

Germain Katanga (à gauche) et Mathieu Ngudjolo Chui-Photo:CPI

Pour le procureur adjoint de la CPI Fatou Bensouda, les anciens chefs de milice congolais Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui, accusés par la Cour pénale internationale de crimes contre l’humanité et crimes de guerre, sont coupables “au-delà de tout doute raisonnable”.

Germain Katanga, 34 ans, et Mathieu Ngudjolo Chui, 41 ans, sont accusés d’avoir ordonné, planifié et exécuté l’attaque du village de Bogoro en Ituri le 24 février 2003 au cours de laquelle plus de 200 civils avaient été tués en quelques heures, selon l’accusation.

Le procès des deux hommes, accusés notamment de meurtres, de viols, de pillages et d’enrôlement d’enfants soldats, et qui plaident non coupables, avait commencé le 24 novembre 2009.

“Les témoins de l’accusation ont raconté comment le plan pour l’attaque du village de Bogoro, avait été conçu et comment les accusés avaient assisté à des rencontres qui ont précédé l’attaque”.

Selon un membre du bureau du procureur, les milices étaient des structures militaires “structurées et hiérarchisées sous le contrôle de Germain Katanga lui même”.

Les équipes de défense prononceront leurs plaidoiries lundi et mardi. Les accusés pourront alors s’exprimer pendant une demi-heure chacun, ce que compte faire Germain Katanga.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...